Revenir en haut Aller en bas

 :: PASS :: Background :: PNJ/PJ background WBC Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
PNJ Harley Schott - Préparateur moto
STAFF
Messages : 120
Date d'inscription : 03/03/2018
STAFF
Ce PNJ est utilisable dans vos RP ( narration externe avec respect de la fiche du perso)
Ce PNJ n'est pas proposé à l'adoption.


▬ ft. personnage de BleachJaggerjack Grimmjow

Surnom : -
Âge : 31 ans
Nationalité : Américain
Profession / études : Preparateur moto
Diplômes : CAP mécanique
Groupe : Citoyen
Religion : Harley Davidson
Genre : Masculin
Sexualité : Homo
Permis : A,B, poid lourd et remorques
Sport : Boxe americaine
Centres d'intérêt : Moto, pote, sexe, alcool, jeu

Pseudonyme : LeeD
Âge : 30ans
Comment tu nous as découvert ? : Fonda forum
Code : Validé.
Commentaire : We trust in WBC

A votre propos
Harley Schott
Caractère
Au fond d'un garage, y'a une cage, à l'interieur y'a un clebs affammé qu'attend sa meute ou son maître pour le délivrer. Ce clebard? C'est moi. Bien sur qu'il lui reste ses motos, ses potos, son poker et ses fantômes  ...   Mais y'a trop de jours qui passe sans qu'il ne pense à eux. Pardon à toi aussi mon frère.  Pardon aussi a tout ces bon gars que j'ai trahis ou déçu... Pour arriver à m'aimer faut s'accrocher.  J'tiens pas en place. J'ai jamais sûs...  Si plein de faille et si plein de rage de vivre à la fois. Trop intelligent ou trop c*n je ne sais pas. Mais je ne parviens pas à m'ancrer dans une vie bien rangée. J'ai ce besoin irréprésible de faire des mauvais choix que je regrette ensuite...
J'ai bien essayé d'me soigner tu sais? A coup de 'sky, (mais j'ai dûs arrêter, ça m'rendait vraiment trop c*n.) A coup d'errance. Jeux. Vols. Magouilles... N'importe quoi pour ne pas affronter ma solitude. Gout pour la destruction avec nette préférence pour l'auto-destruction. Tôt ou tard, ça fini toujours par m'envoyer derrière les barreaux.
Le psy de la prison me disait que je ne me suis jamais remit du divorce de mes parents. Moi j'dirais plutôt que je me suis jamais remis d'avoir surpris ma mère en train de coucher avec des potes. Mais ce qui ne tue pas rend plus fort dit on? Alors bordel, avec toutes les épreuves qui rendent mes nuits insomniaques... J'dois être sacrément balèze!  
Physique
Gainage, traction, jouer de la guitare, regarder la télé. A dire vrai, y'a pas grand chose d'autre à foutre dans une prison. 6 ans de ma vie à travailler mon corps et à méditer mes délits... Des muscles massifs pour dissuader les connards mais aussi un visage marqué par les cernes et la coke et un passé d'excés en tout genre... Mes lèvres sont fines, decharnées, mes pomettes hautes semblent coupées au couteau. Ma peau est d'une pâleur extrême, faut dire que ces dernières années j'ai pas vraiment vu la lumière du soleil. Mon dos et mon visage arborrent des tatouages. Un 9  dans le creux des reins, souvenir d'un ex et des lignes bleue sous les yeux. Pour ceux là, j'préfère pas y repenser.  Mes cheveux à l'origine châtain cendrés sont devenus gris. 'Parait que sous certains eclairages ils semblent bleutés. Peu importe... Mon apparence j'm'en cogne. Quand je suis pas en orange, j'm'habille avec ce que j'aime, sans vraiment m'interroger si j'vais plaire ou pas... Jeans, ranger, santiag, chemises sombres, t-shirt de groupe ou tout simplement noir, en cuir, avec mes bijoux de motard. Pour l'aspect général, j'ressemblerait à ce que ces cons m'ont sorti l'autre jour: "Harley!  Ta vraiment la gueule d'un truand nevrosé."
... J'suis pas complétement d'accord. Ils ont oublié d'remarquer que dans mon regard cyan qu'j'en veux encore. Y'a le son des motos qui démarrent et l'etincelle d'aimer encore...  
Histoire

Mon père, préparateur motos de course tomba amoureux de ma mère, (ex play mate pour un magazine X célèbre) dés le premier regard... Leur amour passionnel les menèrent au cinquième jour de leur rencontre à Végas ou ils se marièrent avant de renouveller leur voeux à Londre ou je suis né. Un an plus tard. Mes premiers souvenirs sont aussi les plus heureux de ma vie. Mais une union fondée sur si peu de reflexion ne devait pas durer. Ma mère ne tarda pas à decoucher et à accepter des contrats films ou photo louches. Se barrant de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. Me laissant seul avec un un paternel aimant mais pas trés dégourdit... Je n'ai jamais sût quelle drogue elle consommait, mais quand elle revennait c'etait pour quémander de l'argent. Heureusement ce calvaire instable se termina autour de mes 7 ans ou elle disparue complétement de notre vie. Déclaré "disparue" par la police. Mon père la pleura malgrés tout. Longtemps. Sombrant dans l'alcoolisme et la depression, ne me surveillant plus... Moi, je pouvais traîner dans les abris bus puis peu à peu je sombrais dans la délinquance. Suivant "les grands"... Ne partageant plus qu'avec mon père, quelques repas disparates et sa passion pour les motos (les rares fois ou il etait suffisemment sobre). Dans ce chaos, je parvennais à trouver un certain equilibre. Mais un jour, ma mère se décida à refaire surface dans notre vie. Le corps considérablement refait au silicone. Je devais alors avoir 12 ans. Mon père furieux, (il etait temps!) proclama ENFIN le divorce! Mais la peste savait y faire... Et en quelques jours tout etait revennu comme avant. Amoureux stupide comme avant. Mes parents allaient de baise en échange de vaisselles jettée aux visages. Comme si rien n'avait jamais changé. Telle une ado, elle revennait et repartait de la maison (qui lui appartenait de toutes façons à moitié) comme ça lui chantait. S'occuppant de moi de temps en temps par lubie ou pour bien paraître devant ses amies barbies qui me trouvaient joli. Le seul point positif c'est que mon père pu reprendre du poil de la bête.  Pour ma part, gros dégoût d'elle.. La ou elle etait, moi je fuyais. Traînant de moins en moins à la maison. Faisant le mur. Traînant les squats et les hangars avec mes "grand-frères". C'est à 13 ans que je connu ma première fille, à 14 que j'eu ma première moto, à 15 que je fis mon premier cambriolage (et que ma mère dépucella un de mes potes. )Et c'est à 16 que je couchais avec mon premier gars. Je l'admirais  et pour lui plaire, j'était prêt à tout... même à ça. Trouver de l'amour là ou j'en avais pas... J'm'etais accroché à lui comme un naufragé sur l'ocean qui avait besoin d'un radeau... On peut dire qu'il aura vraiment sût me faire faire n'importe quoi. De lui j'ai tout appris et surtout les conneries. Y comprit comment preparer des voitures bélier en vue de cambriolage. Il m'est également arrivé à cette époque de faire "chauffeur" lors des casses. De loin, le plus lucratif. Avec des revennus confortable en poche, j'm'achetais des motos. Beaucoup de motos. Puis un garage ... Mais tout se sait toujours. Des vieux dossiers remontèrent un jour à la surface et j'allais pointer en prison... une fois... puis deux... puis trois... Aujourd'hui je tente de refaire ma vie. Clean... si possible.

Dim 3 Fév - 16:04
http://water-blake-city.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: